| 21-02-2012

Nouvelle brochure de l’INRS sur les nanomatériaux

nanomateriaux.gif
© INRS
L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), associé au CNRS, vient de publier une brochure destinée à prévenir les risques liés à la manipulation de nanomatériaux dans les laboratoires. Ce guide Manipulation de nanomatériaux. Prévention des risques dans les laboratoires (ED 6115) fait un point sur les dangers des nanomatériaux pour la santé et la sécurité et émet des conseils de prévention visant à réduire l’exposition des opérateurs. Ce document, qui s’adresse aux responsables, aux préventeurs et à toute personne amenée, au sein d’un laboratoire, à fabriquer, utiliser ou caractériser des nanomatériaux.

Les nanomatériaux représentent aujourd’hui un enjeu économique majeur et suscitent des interrogations. La dimension nanométrique fait apparaître des propriétés bien souvent inédites, riches de multiples applications (vectorisation de médicaments, bétons autonettoyants, vêtements antibactériens, etc.). Les budgets alloués à la recherche et au développement ne cessent de croître et les laboratoires, qu’ils soient privés ou publics, sont ainsi particulièrement concernés par l’augmentation du nombre de travaux sur ces technologies de l’infiniment petit.

Or, les connaissances sur la toxicité des nanomatériaux demeurent parcellaires et il n’existe pas, actuellement, de méthode de mesure qui fasse l’objet d’un consensus pour caractériser l’exposition professionnelle lors d’opérations les mettant en œuvre. Il convient donc, dans tous les laboratoires manipulant des nanomatériaux (laboratoires de recherche et développement, de contrôle…) et tout au long du cycle de vie des produits (depuis la fabrication des matières premières jusqu’au traitement des déchets), de développer de bonnes pratiques de travail et d’instaurer des procédures de prévention des risques adaptées.

Ce document propose une aide à l’évaluation des risques liés aux nanomatériaux quel que soit le domaine d’activité du laboratoire : chimie, physique, mécanique, biologie, toxicologie, etc. Il donne les informations nécessaires au choix des procédés, des méthodes et des pratiques de travail propres à réduire les risques, en maîtrisant, en particulier, les émissions ou dégagements de nanomatériaux. Il permet, enfin, la définition des mesures de prévention collective et individuelle les mieux adaptées à la protection des opérateurs, mais également des règles de protection des personnes amenées à intervenir dans les laboratoires plus ponctuellement (personnel de nettoyage, agents de maintenance, etc.). Les solutions présentées dans ce guide doivent être ajustées, combinées ou adaptées en fonction de chaque situation particulière.

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

> Ajouter un commentaire 1 commentaire
  • veille citoyenne nanos - 24/02/2012, 15:27

    VEILLE NANOS AVICENN

    Les suites du débat public de 2010 sont enfin publiées.
    en savoir + http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=ReponseGouvernementDebatNanoFev2012
    FRANCE : Un an et demi après... : la réponse du gouvernement au débat public nano (20 février 2012)
    Le 13 février, les ministres du travail, de l’écologie, de l’agriculture, de l’économie, de la défense et de la recherche ont enfin signé et transmis au président de la Commission nationale du Débat public (CNDP) les engagements du gouvernement sur les suites à apporter au débat public national sur les nanotechnologies de 2009-2010. Le gouvernement devait rendre sa copie depuis... juillet 2010. Rappel des faits, résumé des principaux engagements et premiers éléments d'analyse par l'Avicenn.
    AVICENN Association de Veille et d'Information Civique sur les Enjeux des Nanosciences et des Nanotechnologies, est destinée à favoriser les échanges entre les citoyens au sujet des "nanos".
    Son objectif est d'obtenir la transparence et la démocratisation des choix concernant la recherche, le développement, la commercialisation et l'utilisation des nanotechnologies.
    Son action est l'animation de réseaux et la construction collective et pluraliste d'informations, ainsi que la diffusion auprès de la société civile. C'est le maillon en France de réseaux citoyens actifs en Europe, aux USA, au Canada, en Amérique du Sud, en Australie, et à développer dans d'autres pays.